Auriez-vous perdu un jumeau ?

Vous savez que tout ce qui touche à la période autour de la grossesse me passionne particulièrement. Je l’ai appelée notre QR27 (voir article “Connaisssez-vous votre QR 27?” du 6 février 20)

Cependant, j’ai toujours été étonnée, du nombre incroyablement important de séances tournant autour du même thème : l’information de la présence d’un « autre » au départ de la vie. Je reconnais qu’au début, je me demandais s’il était vraiment possible qu’il y ait autant de départs de grossesses multiples se terminant par la venue au monde d’un seul enfant sans que la mère en soit consciente !

Et bien oui ! On appelle cela « le jumeau perdu » ou la « lyse du jumeau ».

Un « autre » qui ne se développera pas, qui ne viendra pas au monde et qui ira même jusqu’à disparaitre au cours de la grossesse pour passer inaperçu à la naissance.

Se pourrait-il qu’il y ait autant de « jumeaux absents » ?

Il a été confirmé scientifiquement qu’une personne sur 8 serait conçue avec un jumeau ou une jumelle ! Alors que seulement 1 sur 70 arriveraient à naitre avec lui ou elle. C’est énorme!!

Et c’est encore plus vrai maintenant avec les fécondations médicalement assistées.

Avant, les grossesses n’étaient pas si encadrées et il était difficile d’identifier la lyse d’un jumeau, et de nombreuses femmes ont été concernées par ce phénomène sans même s’en apercevoir.

Aujourd’hui, bien que l’échographie dès le début de la grossesse permette de diagnostiquer les grossesses multiples, il est encore possible de passer à côté !

Alors que se passe-t-il concrètement ?

C’est tout simplement une grossesse multiple dont l’un des fétus est avorté spontanément, en général au cours du premier trimestre. Le tissu fœtal est ensuite absorbé par le second jumeau, le placenta, ou la mère, donnant ainsi l’impression que le jumeau à « disparu ».

Avant, en analysant le placenta après l’accouchement, on pouvait s’apercevoir que la grossesse avait été multiple mais qu’un des fœtus était mort. Mais tout cela pouvait passer complétement inaperçu. Surtout si la mère n’avait ressenti aucun symptôme particulier. Et avant… analysait-on systématiquement le placenta ? Surtout quand un beau bébé était là, présent…

Aujourd’hui, grâce aux examens que l’on réalise dès les premiers jours de la grossesse, on peut s’apercevoir qu’une grossesse est gémellaire ou multiple mais, quelques jours ou semaines plus tard, curieusement, un des fœtus a tout simplement disparu. Dans ce cas, la mère peut n’avoir ressenti que quelques douleurs ou crampes utérines ou avoir perdu un peu de sang, ou rien du tout !

On ignore les causes exactes de la perte d’un jumeau. Cependant, certains indices montrent que l’embryon disparu souffrait sans doute de troubles génétiques depuis sa formation ou qu’il ait été mal accroché. Cette supposition se fonde sur l’analyse du placenta après l’accouchement.

Quelles sont les conséquences ?

Lorsque le syndrome du jumeau perdu se produit au cours du 1er trimestre, la grossesse se poursuit normalement et le bébé restant vient au monde en bonne santé et la grossesse multiple pourra passer inaperçue.

Dans ce cas, d’un point de vue physique, on n’observe en général aucun symptôme ou aucune conséquence grave.

S’il disparaît au 2ème ou 3ème trimestre, les risques pour le bébé survivant sont plus importants. De temps en temps, des restes du fœtus absorbé se trouvent dans le survivant, sous la forme de tératome (sorte de tumeur) contenant des os, des cheveux, des dents ou des fragments de tissus.

D’un point de vue émotionnel, c’est une autre histoire! Les parents auront surement besoin de faire le deuil de cet enfant perdu et de leur identité en tant que parent de multiples. Encore faut-il qu’ils sachent que cet “autre” a existé.

Et les consquences sur l’enfant restant…. on en parle?

J’y reviendrai la semaine prochaine avec le témoignage de Nina qui a vécu 4 mois avec une jumelle perdue…..

En attendant,

Je vous souhaite une belle réflexion, et…

#JevousinviteàtoujoursvousdemanderPourquoi !

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *