Nouvelle expérience, ma cure de jeûne aux Crocodiles Jaunes… Partie 3/6

7h30… Oh p…. ! quoi ? je l’ai déjà dit hier ? Et bien celui-ci est encore plus intense ! Je déteste cet état nauséeux.

Nous y sommes à l’état de “poupée de chiffon”…. Un peu en avance? Il faut dire que samedi et dimanche je n’ai pas mangé grand chose! Mes jambes flageolent…. Je me recouche, ça ne va pas être possible. J’entends l’agitation dans la maison…je me demande si je suis la seule à être dans cet état. Je me rassois au bord du lit. J’ai l’impression que mon cœur s’emballe…. Je me laisse retomber sur mon lit…. Je me rassois…. Et réfléchi au programme. Réveil musculaire en yoga. Petit calcul, je déteste le yoga, je peux zapper…. Ça me fait ½ heure de gagné. Ensuite, découverte de thés… je m’en fiche…. Une autre ½ heure de gagné. Et ensuite 9kms de rando encore plus intense qu’hier, parait-il. Non c’est pas possible pour moi aujourd’hui…. Je me laisse une nouvelle fois tomber sur mon lit. 2 minutes… je me rassois. Belle bataille avec mon mental complétement perdu, qui a peur, qui ne comprend pas ce que je vis et qui n’aime pas du tout ça ! « non, tu ne gagneras pas ». Je me force à me lever, j’enfile mon short, direction le yoga… à reculons !

Quel bonheur de constater que je ne suis pas toute seule dans cet état ! Bruno me conseille l’huile essentielle de menthe poivrée qui me donne immédiatement un coup de boost. Je m’installe, l’intervenante; Rachel, est TOP.

Je me régale a prendre conscience de mon corps, de mes « douleurs ». j’adore sa manière de conduire sa séance, de nous accompagner avec la voix, d’être présente à chacun de nous. Du coup, je craque à nouveau pour un soin avec elle dans l’après-midi.

Juste après, le petit jus matinal bien gingembré est le bienvenu. Dans une ambiance conviviale, on trinque à notre santé. Puis découverte des thés Asthéyia, toujours dans une ambiance joyeuse, on renifle tout….  On goute…. On commande…. et le départ pour la rando est retardé d’une heure ! ça va chauffer.

Effectivement…. Il n’y a pas que le soleil qui chauffe! Ma hanche me fait un mal de chien. Tout le long du chemin, je m’adresse à elle. Lui pose des questions, attends les réponses…. Lui demande de me laisser tranquille dorénavant… Les kms défilent au rythme de mes pensées.

5ème kms, on perd 3 marcheuses. La voiture balai vient les récupérer…… Je résiste. Le soleil commence à taper dur. Je continue à papoter avec ma hanche. Curieusement, ma douleur s’estompe petit à petit. Puis, plus rien. Plus rien ? Non? Plus rien! Disparue. Je me mets à marcher d’un bon pas. J’étais la dernière du peloton, je marche concentrée sur ma respiration et double tout le monde ! sans douleur, libre d’avancer… 7kms 500… le soleil de plomb me tape sur la tête, j’ai beau inonder ma casquette de flotte, je n’en peux plus. La montée suivante a eu raison de moi. J’abandonne. C’est à mon tour de monter dans la fameuse voiture balai avec une autre marcheuse qui est dans le même état que moi.

Quand je constate le seul 1km500 qu’il reste à parcourir, je suis bien heureuse d’être montée dans cette voiture ! montée, descente, montée, descente… non merci. Pour moi, ce qui compte maintenant, c’est mon massage de 15h avec Rachel.

…. Un peu plus tard dans l’après-midi… Rachel, c’est une fille incroyable. Elle me reçoit avec un sourire tellement bienveillant que je fonds en larmes instantanément ! Pourquoi ? je ne sais pas…. Mon corps me dit qu’il va se passer quelque chose… que quelque chose est en train de lâcher au plus profond de moi. Je le sais. Déjà, ce matin, pendant la séance de yoga, j’ai ressenti cette émotion étrange lors d’un simple étirement. Est-ce Rachel qui me fait pleurer ? l’intonation de sa voix, sa manière d’être, ou autre chose … qui vient guérir entre ses mains ? Le soin qu’elle me propose consiste en un massage spécifique du ventre, le “Tchi Nai Tsang”. Elle n’y va pas de main morte ! Loin d’être des papouilles, c’est tout simplement épouvantable ! Je passe par toutes les émotions imaginables… Tout en me faisant « souffler » des sons, elle m’accompagne de ses mains pour les libérer et diminuer toutes les tensions. C’est étonnant et redoutablement efficace !

C’est extraordinaire. Je connais de nombreuses personnes qui aimeraient recevoir ce genre de soin. Du coup, il me vient l’idée d’organiser sa venue sur Salon de Provence pour qu’elle propose ce sur 3 jours. C’est ok ! ça se fera surement fin septembre. (je ferai, bien sur, une info spéciale pour sa venue). Mais il faudra faire vite pour réserver sa place car il n’y en aura pas pour tout le monde !

Mais revenons à suite du programme. Cet après-midi, conférence en naturopathie. Comment faire la reprise alimentaire, comment bien se nourrir par la suite … on parle de recettes pendant 2h30… J’ai une de ces faims ! les œufs, les avocats, les crêpes au sarrazin, le fromage de chèvre dansent devant mes yeux…. Magnifique… Fin de conférence, on se retrouve tous autour de la table… pour le bouillon. Toujours le même…. que certains commencent déjà à bouder. Moi, il me plait encore.

Le soir ici, c’est simple, on « mâche » du bouillon tout en parlant de bouffe ! fromage, saucisson, vin….. ou petites recettes plus raffinées. Le tout accompagné de « waaaahhhoooo trop bon ! » ou des « ah oui, ça, c’est suuuuuuuuuuuupeeeeer bon ! » bref…. On se fait du mal dans une ambiance de rires et soupirs. Ce groupe est top !

19h30, installée pour les derniers rayons du soleil au bord de la piscine, je fais l’état des lieux. Après cette marche et ce massage, je me sens super bien. Ce matin, j’ai tenu tête à mon mental. Au lieu de l’écouter et passer une journée couchée à pleurer sur mon sort, je me suis levée et j’ai kiffé cette journée ! Ce matin après le jus ; j’avais tiré la carte de méditation : « guérison » : « la véritable essence de votre âme est déjà en parfaite santé. (…) les défis de la vie quotidienne peuvent vous faire perdre votre connexion avec votre vérité intérieure (…) voyez combien vous êtes déjà complet, sain et entier. Ganesh vous invite à croire que vous êtes réellement capable de gérer n’importe quelle question de santé ou problème relationnel (…) avec intégrité et élégance. »… Et oui… Nous avons tout en nous. Je le sais mais… la répétition est l’amie de la mémoire !

Ce soir, je n’ai plus aucune douleur, pas de mouchoir sur moi. Mon nez a cessé de couler. J’ai cette sensation d’avoir retrouvé ce calme intérieur. Ma vie reprend du sens, je me sens bien. Mais je n’ai toujours pas fermé l’oeil de mes nuits!

6 réflexions au sujet de « Nouvelle expérience, ma cure de jeûne aux Crocodiles Jaunes… Partie 3/6 »

  1. Bon, si on fait un truc de même ensemble Corinne, cherche un endroit dont le Vaucluse…. c’est….plattttttt ! La marche sera facilitée ! 😜
    Je pense que la peur de l’inconnu t’a fait ressentir plus de fatigue que nécessaire au début…
    Petite question : bouillon et jus ? Ce n’est pas du jeûne intégral que tu as fait ?

    1. Peut-être qu’effectivement la peur de l’inconnu y est pour quelque chose…. Si je fais, avec ou sans toi, c’est aux Croco! je suis certaine que tu adorerais. Réponse à la question: c’est le jeûne type Buchinger. C’est à dire un 1/4 de verre de jus de légumes et fruits le matin. Et le soir un bouillon passé 2 fois, c’est à dire de l’eau aromatisée aux légumes. Assez insipide d’ailleurs. Mais tu n’es pas obligée de le prendre. Tu peux rester à l’eau toute la journée. En milieu de jeûne, certains ne les prennent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *